Au Sujet du Soja

Au Sujet du Soja

Le tofu, t’es pas fou ?

Voilà une réaction qui peut surprendre. Et pourtant elle peut surgir car il y a eu une campagne de dénigration du soja délibérée. En effet, les industriels de l’agroalimentaire, les organisateurs à grande échelle du massacre quotidien, se sentant à juste titre menacés au niveau de leurs bourses, ont financé de pseudo études destinées à faire peur. Quel moyen plus efficace, en effet, que la peur pour manipuler le client ? Et en matière d’efficacité, ils ne reculent devant rien, la bonne longue santé des consommateurs n’étant pas pour eux une priorité.

Peut-on être vegan et ne pas manger de soja ?

Non, le soja n’est pas une nécessité !

Cette peur primale peut même prendre le dessus sur le bon sens. En effet, si l’on prend le temps d’y réfléchir, le tofu n’est pas, ce que l’on essaie de nous faire ingérer, l’alternative automatique à la viande. Non, nous le savons, nous trouverons des protéines, des minéraux, des vitamines et des fibres, nos besoins essentiels, dans la diversité de ce la Nature nous offre généreusement … sans tuer. Donc, consommer du soja, sous la forme qu’on désire, peut rester un plaisir. Et nul besoin d’en prévoir à chaque repas comme nos grand-parents le faisaient de la viande. Tout cela est dépassé. La grande disette, pour la plupart d’entre nous, est révolue. Nous avons le choix, jusqu’à l’embarras. Focus, donc !

Est-ce que le soja est un perturbateur endocrinien ?

Des accusations mensongères

Le soja contiendrait des hormones qui féminiseraient et seraient déconseillées pendant la puberté. FAUX bien sûr et facilement réfutable : le soja est consommé depuis plus de 9000 ans et largement répandu en Asie. Ce n’est pourtant pas dans ces régions que le cancer du sein est le plus remarqué. Les hommes ne sont généralement pas non plus caractérisés par un ventre proéminent et des seins apparents … .

Quelle hormone dans le soja ?

Plus scientifiquement …

Les phyto-oestrogènes sont synthétisées à partir d’un acide aminé, par les plantes. L’oestrogène et la progestérone, hormones constituant les principes de base de la pilule contraceptive, par exemple, sont issues des animaux, à partir du cholestérol autrement dit de la graisse, absente dans le monde végétal. On les nomme aussi hormones stéroïdiennes. La réglisse, le houblon, la sauge sont des plantes à phyto-oestrogènes. L’abus de bière (houblon), par exemple, est significatif en ce qui concerne les modifications morphologiques chez l’humain. Le thé contient également des phyto-oestrogènes mais dans ce cas, on les appelle flavonoïdes. Le soja ne contient que de la daïdzaine et la génistéine, soit des isoflavones et pour éviter la confusion voire la suspicion, on devrait se contenter de ce terme spécifique.

Pourquoi cette différence et cette insistance ? Parce que le thé ne fait pas concurrence aux produits de l’industrie laitière et bouchère.

Comment les hormones données aux animaux affectent les humains ?

hormones donnees aux animaux affectent les humains

CAR SOUS NOS YEUX, BIEN PIRE …

Nul n’ignore que les hormones sont intensivement utilisées dans l’élevage pour réduire les coûts de production. Et il est facile de réaliser que la consommation de lait maternel des êtres animaux n’est pas saine pour l’homo sapiens. C’est en effet un lait destiné originellement à la croissance, rapide, accélérée d’un petit jusqu’à l’âge du sevrage et bourré d’hormones à cette fin naturelle. Qu’arriverait-il à un chiot si on le nourrissait au lait maternel humain ? Ces hormones se retrouvent ensuite dans l’eau. L’aquaculture, nous l’avons évoqué dans un article et nous en reparlerons, est un également un facteur important de l’empoisonnement chimique de l’eau. Et tant que l’on traitera la planète comme une poubelle, sans fond, tous les déchets de l’activité humaine contribueront à la perturbation endocrinienne. Alors, le soja …

Quels sont les bienfaits du soja ?

Les bienfaits du soja

Le soja ou soya, selon qu’on le prononce en Europe ou en Amérique du Nord, est la légumineuse la plus riche en protéines (jusqu’à 40 % de sa composition). Il est également une source de fer, de magnésium, de potassium, de zinc, de vitamine B1 et B9 et même de calcium dans les produits, comme le tofu, préparés à partir de sulfate de calcium. Et il est, bien sûr, comme tous les végétaux, exempt de graisse et de cholestérol.

En outre, les isoflavones contenues dans le soja protègent les cellules Beta du pancréas, qui synthétisent l’insuline et se trouve donc être un remède contre le diabète. Cependant, si on réfléchit encore, lorsqu’on végétalise son alimentation, le diabète de type 2 est plus rare. De la même manière, le soja, et la végétalisation de l’alimentation de manière générale, évite les inflammations, les maladies cardio-vasculaires, les cancers …

Le Tofu

Tofu

Comment fabrique-t’on le tofu ?

Les graines de soja jaune sont broyées. Le liquide qui en sort est traité, comme du lait : on le caille et on le presse. On obtient une consistance dure, semblable à celle du fromage. Le tofu peut être considéré comme du fromage de soja.

A quoi ressemble une plantation de soja ?

plantation de soja

A une plantation de légumineuse (haricots, lentilles, lupin, pois, …).

Le soja contient-il des OGM ?

Le succès du soja de nos jours en fait une denrée contrôlée. Sa traçabilité est exigée. En Amérique du Sud, le soja est majoritairement cultivé pour l’engraissement des poulets et de porcs d’élevage. Le soja exporté pour nourrir les animaux-denrées et l’extension de l’élevage intensif sont les causes principales de la déforestation amazonienne. Plus d’ 1/5ème de sa surface, soit la surface de la France, a déjà été rasée. Le soja cultivé pour la consommation humsaine en Europe est soumis à une réglementation stricte. Il est donc certifié sans OGM.

Peut-on être allergique au soja ?

Oui, c’est rare mais cela arrive. Cependant, les personnes qui ont ce désavantage sont souvent allergiques à d’autres ingrédients. On dit qu’il s’agit d’allergies croisées. Les allergies au lait de vache sont beaucoup plus fréquentes. Par contre, le tofu ne contient bien entendu pas de gluten, ce qui en fait un nutriment très apprécié par les nombreuses personnes qui y sont intolérantes.

Peut-on remplacer le lait de vache par du lait de soja pour les nourrissons ?

Non, dans les deux cas, il y a lieu de se tourner vers les laits de substitution dit “maternisés” qui prévoient, selon l’évolution, les ingrédients nutritifs nécessaires. La marque Alpro a une gamme de “boisson de croissance” qui a pris un essor considérables ces dernières années.

Peut-on fabriquer son tofu soi-même ?

Oui, et c’est facile ! Il suffit d’ajouter au lait de soja du citron, du vinaigre de cidre (ou du chlorure de magnésium, de calcium, du sulfate de cidre) qui servira d’épaississant. Le goût variera en fonction de l’ajout mais restera assez neutre. A vous de composer !

Quelles sont les variétés de tofu ?

Il y en a de nombreuses mais les principales sont le bloc de tofu et le tofu soyeux. Le tofu en bloc est souvent mariné ou aromatisé car sa texture s’y prête. Il y a de délicieuses variétés de tofus marinés : le tofu rosso, additionné de tomates, olives, paprika, divers légumes et de savoureuses épices, qui remplace avantageusement le haché dans les préparations telles que les lasagnes, les hachis, les pâtes sauce bolognaise ou autres. Le tofu à l’ail des ours, outre les bienfaits magiques de l’ail des forêts, est un régal gustatif. Il y en a plein : fumé, association mangue-curry, pesto … Le tofu soyeux est plus mou. On l’utise surtout pour les sauces et les recettes de pâtisserie, en remplacement du lait de vivants.

Quelles sont les autres utilisations du soja ?

Pour l’apéritif, les japonais, les chinois et les coréens accompagnent leur boisson d’ edamame (sans s). Ce sont les gousses de soja verts, c’est à dire non encore mûres, plongées dans de l’eau bouillante et salées. Les cosses servent de support pour attirer les grains dans la bouche.

Les grains de soja finement moulus constituent une farine jaune pâle avec un goût qui rappelle celui de la noix. Elle s’utilise en cuisine pour les sauces et pour la pâtisserie. Elle est riche en protéines, en acides aminés, en magnésium et en fer.

Graines de Soja

Les graines germées de soja sont un apport de protéines frais et croquant. C’est un complément idéal pour sandwich, pour agrémenter une salade mais aussi une purée ou une soupe. Outre les minéraux et vitamines, elles contiennent de la chlorophylle, qui régénère les tissus.

Les graines de soja grillées sont un subsitut sain aux chips et autres grignotages.

Le lait de soja ou tonyu, dont le goût de base ne plait pas à tous, est souvent additionné d’une saveur (sucre, vanille, jus de fruit).

Le miso est le nom d’une pâte fermentée salée, fabriquée traditionnellement au Japon. Pour le miso de soja, on réduit les grains en purée en ajoutant de l’eau, du sel, puis un ferment afin d’obtenir une fermentation durant quelques mois à 3 ans. C’est un condiment raffiné et apprécié.

En incorporant une bactérie aux grains de soja cuits, on développe une préparation évoquant un fromage bleu, à forte odeur, mais à consistance plus molle et dont le goût est plus discret. C’est le natto. Les japonais en sont friands. De notre côté, il semble qu’il faille s’y habituer.

Sauce Soja

La sauce soja (shoyu ou tamari) est obtenue par fermentation et longue maturation autrefois dans des fûts de chêne. Les ingrédients du shoy sont le soja, le froment et le sel. Le tamari ne contient que du soja et du sel.

Pour fabriquer le tempeh, on ajoute un champignon de fermentation aux graines de soja cuites, les expose à 30° et on attend 24 heures. La préparation est ensuite compressée et peut être utilisée comme simili de viande hachée. Le tempeh se cuit alors à la poêle.

Lorsque le lait de soja est chauffé, il produit une peau en surface. Cette peau est appelée yuba. Elle est utilisée pour faire des rouleaux de riz ou de légumes. Au Japon, il est réputé également comme étant bon pour le teint.

Recettes vegan faciles avec du tofu

recettes vegan faciles tofu

Pour cuire, le tofu, c’est simple : couper le bloc en cubes et les faire mijoter dans un peu d’eau additionnée (ou pas) de bouillon. Le servir avec des graines de sésame grillées, un oignon finement tranché, du gingembre, des feuilles d’algues … et du riz (avec une sauce soja, curry par exemple).

Pour faire une sauce qui remplacera la mayonnaise, battre le tofu soyeux avec de l’huile et du vinaigre, assaisonner. Cette sauce accompagnera agréablement les légumes cuits à la vapeur tels que brocolis, carottes, choux-fleurs, asperges … et toutes celles de votre inspiration.

N’hésitez pas à rendre votre guacamole plus nutritif et découvrir une saveur nouvelle en remplaçant l’avocat par du soja fumé.

Préparer un bol avec de la sauce soja, du tahin, du jus de citron, de l’échalote et du piment doux et y faire tremper des bâtonnets de carottes, de concombre, de fenouil, de céleri crus.

Les recettes ne manquent pas ! N’hésitez pas à les partager.

APPRENEZ EN PLUS SUR LE VÉGANISME
En obtenant des informations gratuites dans votre boite mail.

Je m'appelle Thomas. Végan depuis 2014, je vous partage mes connaissances et astuces du quotidien pour vous aider dans votre transition vers un mode de vie plus éthique et sain.