Les Livres Végans

Les Meilleurs Livres Vegans

Vous cherchez un bon livre pour en apprendre plus sur le véganisme ? Vous voulez mieux comprendre ce que vivent les animaux ?

Alors cette liste contenant les meilleurs livres végans est faite pour vous !

Les livres végan sont des livres qui expliquent les réalités de l’élevage, l’éthique animale, les conséquences environnementales qu’engendre l’exploitation animale, les bienfaits du régime végétalien et des recettes véganes.

Dans cette liste vous retrouverez :

  • des romans
  • des livres écrits par des médecins
  • des livres écrits par des activistes

Découvrons sans plus tarder les meilleurs livres végan.

Essais sur le Véganisme

L’avenir de la planète commence dans notre assiette

L’avenir de la planète commence dans notre assiette

Jonathan Safran Foer après son bouleversant “Faut-il manger les animaux” (2011), nous démontre qu’on peut changer le monde. Car, oui, la révolution est au bout de notre fourchette ! En effet, nous avons, pour la plupart, le choix. Il faudrait, bien sûr, que ceux qui décident des lois aient également conscience des conséquences vitales de leurs votes. L’avenir de la planète commence dans notre assiette est un recueil d’informations édifiantes, écrit par un auteur de talent sincère et confirmé.

Clean Meat

Clean Meat

Nous n’ignorons plus les nuisances provoquées par l’élevage industriel. Et qu’il en va de nos essentiels, l’air et l’eau. Sans compter la fertilité des sols de notre planète et bien sûr, la souffrance que ce procédé barbare et rétrograde génère. Dans le domaine des technologies, l’humain, heureusement, progresse. La viande cellulaire ou viande “propre” pourrait être la solution qui répond aux nécessités environnementales et démographiques. Dubitatif ? La lecture de Clean Meat, résumé d’une enquête approfondie et optimiste de Paul Shapiro, préfacé par Yuval Noah Harari et sacré Best-seller aux Etats-Unis, vous permettra de vous faire une opinion éclairée.

La pensée végane - 50 regards sur la condition animale

La pensée végane 50 regards sur la condition animale

Renan Larue rassemble dans La pensée végane cinquante intervenants illustres s’exprimant sur la condition animale. C’est une large mise au point. C’est une source d’arguments imparables. En ce XXIème siècle bien entamé, nous n’avons plus le temps de nous appesantir sur le passé, de faire perdurer des attitudes ancestrales car aujourd’hui, l’état de la planète inquiète. Il y a urgence. Et le lien se fait entre la destinée de l’humanité et la façon dont sont traités nos colocataires, les animaux des autres espèces. (Le futur sera vegan ou ne sera pas.)

La révolution végane

“Pourquoi et comment nous nous dirigeons vers la prochaine étape de l’histoire”, Joseph de la Paz décrit avec des mots simples et avec enthousiasme sa foi en l’avenir vegan. C’est comme un pote qui veut partager ses découvertes. Il donne ou rappelle dans son livre La révolution végane beaucoup d’arguments en faveur de ce choix de vie, de ces choix qui influent sur d’autres vies. Il aborde l’ensemble des questions que l’on peut initialement se poser et donne des réponses claires, faciles à retransmettre. Une lecture agréable, un style vivant, dynamique.

Le mépris des “bêtes”

Dans Le mépris des “bêtes”, lexique de la ségrégation animale, Marie-Claude Marsolier attire notre attention sur les mots. Les synonymes proposés pour “humain” dans les dictionnaires sont e.a. “bienveillant, charitable, clément, compatissant, compréhensif, délicat, empathique, généreux, indulgent, sensible, tendre, tolérant …” et pour les autres animaux, prétendus “bêtes” : “abruti, ballot, brutal, charnel, grossier, instinctif, stupide …“. Tout est dit. Mais tout est à revoir, d’urgence, les mots étant le reflet des mentalités. A lire pour s’éveiller.

Romans sur le Véganisme

Deux kilos deux

Deux kilos deux

Deux kilos deux, le titre du roman, c’est le poids idéal d’un poulet au moment de l’abattage. Ni plus, ni moins … mais pour cela, il faut que tout se déroule comme prévu. Gil Bartholeyns s’est sérieusement intéressé aux réalités des exploitants d’élevage intensif ou bio. La lecture de ce livre, sous forme de suspense haletant, suscitant en nous des émotions diverses, nous permet de mieux comprendre pour mieux en parler. Ce livre est recommandé par L-214.

Règne animal

Règne animal

Comment en est-on arrivé là ? Règne animal, le quatrième roman de Jean-Baptiste Del Amo (Prix du livre Inter) livre ici une possible explication. La brutalité engendre la brutalité, on le sait. Pourtant, on espère que le courant s’interrompe et s’inverse. Mais les rêves des êtres purs se fracassent. Et la cruauté prend toute la place. Marguerite Yourcenar disait : “Si la cruauté humaine s’est tant exercée contre l’homme, c’est trop souvent qu’elle s’est fait la main sur les animaux.” Ce roman poignant suggère l’inverse. L’auteur raconte avec intelligence et sensibilité un tournant essentiel de l’histoire de l’humanité.

A la table des hommes

A la table des hommes

A travers la folie guerrière des hommes, Abel, un petit cochon juste né, échappe à son destin funeste. Les talents de conteuse de Sylvie Germain nous entraînent dans les bois, nous ramènent au sol, nous font sentir l’odeur de l’humus, toucher la mousse tendre, fermer les yeux sous l’éclat du soleil … Mais par le biais d’un corps abandonné, Abel accède au monde des hommes. Pour survivre, il lui faut les mots car nommer octroie le droit d’être respecté. Dans A la table des hommes, ils sont émouvants, nuancés, merveilleusement accordés.

La jungle

La Jungle

Il y a les animaux et il y a les hommes … Le monde de l’élevage industriel, impitoyable, n’a pas fait des victimes que parmi ceux qu’on considérait encore alors comme des biens meubles. Car pour tuer les bêtes, il faut des bras. En 1906, Upton Sinclair dénonce dans La jungle l’exploitation des familles de travailleurs des premiers abattoirs à la chaîne. Sans lois pour les protéger, il leur est impossible d’échapper à cet engrenage infernal. Ce roman audacieux en début de XXème siècle est un livre engagé majeur, politique, qui a soulevé l’opinion publique et a donné lieu à des réformes importantes.

Après nous, les animaux

Nous sommes en 2086, l’humain est en voie de disparition imminente. Il n’en reste qu’un ou plutôt une, dont dépendent quelques animaux en cages. Lorsqu’ils seront libres, comment s’organiseront-ils ? Ils sont de force, de taille, de pouvoirs et d’espèces différentes. Sauront-ils s’unir face aux dangers ? Les humains leur manqueront parfois, car liberté est responsabilité, et aussi parce qu’il y en avait des bons, parfois. Camille Brunel, déjà connu pour la Guérilla des animaux, également roman d’anticipation, publie la même année 2020, très inspiré, Après nous, les animaux et Les Métamorphoses, qui raconte la transformation des humains en animaux suite à une pandémie.

Cadavre exquis

Quelle horreur : élever des vivants et les priver de parole par l’ablation des cordes vocales, chasser des femelles gestantes donc plus combatives pour que soient sublimés la joie du sport et le mérite de la mise à mort, concevoir des expériences, à l’issue évidente, uniquement parce qu’on peut, parce que la loi le permet, parce que la peur l’encourage (oxymore ?) ! Lorsque tous les autres disparaissent, victimes d’une pandémie ciblée et qu’on extermine les derniers, par précaution, il ne reste que les animaux humains … Que faire quand les décideurs institutionnalisent la viande comme une nécessité ? Créer des sous-humains comestibles (non, ça, c’est déjà fait) ? Agustina Bazterrica a tout imaginé dans Cadavre Exquis. Pourtant, c’est déjà là. Fictio-réalité au réali-fiction ? A offrir, à déposer sur les tables, à consommer sans modération.

VEGAN et en bonne santé

Dans VEGAN et en bonne santé, Sébastien PLACE prétend réunir les informations indispensables pour réussir votre transition alimentaire et éviter les carences. Mais il n’est pas végan. Il est naturopathe. Et les maladies liées à l’alimentation proviennent massivement des régimes carnés. On pourrait reprocher à l’auteur de saisir l’opportunité de la tendance pour se faire remarquer, mais on y trouvera des voies utiles. On lui accorde aussi quelques belles pensées : “Espérons que ce message puisse mobiliser un plus grand nombre … pour relever les défis de demain, dont les enjeux seront de concilier conscience, santé, culture et responsabilité.”

Sur les ossements des morts

Certes le titre paraît lugubre … mais Sur les ossements de morts est moralement réjouissant et l’écriture est superbe. C’est un roman à l’atsmosphère forestière et animalière. Dans le brouillard, la moiteur des sous-bois, aux pieds mousseux des arbres impassibles, les règlements de compte s’enchaînent. Les chasseurs en sont la cible. Olga Tokarczuk, autrice internationale d’origine polonaise, détentrice de nombreux prix littéraires, dont le Nobel, nous fascine et fait sourire car sa sensibilité est nôtre. Exceptionnel !

Les gens sont les gens

Tout est bonté dans le cochon. Et lorsqu’une psychanalyste parisienne, lasse, lasse des problèmes de luxe de ses patients, de son mari mou et de sa vie sans sens, va immerger sur un coup de tête ses hauts talons dans la gadoue, cette révélation a lieu. Foufou, un adorable porcelet rose au yeux vifs va ouvrir sa conscience et iluminer son existence ainsi que celle de tous ceux qui auront le privilège de le rencontrer. Les gens sont les gens, un livre vite lu (162 pages), léger, à prix léger (+/-5 €) par Stéphane Carlier, inspiré par l’admirable Refuge GroinGroin

Après nous, les animaux

Nous sommes en 2086, l’humain est en voie de disparition imminente. Il n’en reste qu’un ou plutôt une, dont dépendent quelques animaux en cages. Lorsqu’ils seront libres, comment s’organiseront-ils ? Ils sont de force, de taille, de pouvoirs et d’espèces différentes. Sauront-ils s’unir face aux dangers ? Les humains leur manqueront parfois, car liberté est responsabilité, et aussi parce qu’il y en avait des bons, parfois. Camille Brunel, déjà connu pour la Guérilla des animaux, également roman d’anticipation, publie la même année 2020, très inspiré, Après nous, les animaux et Les Métamorphoses, qui raconte la transformation des humains en animaux suite à une pandémie.

Humour Végan

Insolente Veggie, l’intégrale

Insolente Veggie - L'intégrale

Rosa B. ou Insolente Veggie est une artiste clairvoyante, subtile et téméraire. Elle va là où il nous serait très pénible d’aller (le Salon de l’Agriculture à Paris, par ex.) et nous offre ses expériences sous forme de dessins appuyés de réflexions sensées qui nous font souvent rire ! Il est évident, avec elle, que la remise en question s’impose. Ce coffret des 4 tomes parus pourrait être une très bonne idée de cadeau ?

Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché

Le Fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steack haché

David Safier a commis d’autres fantaisies plus connues, dont “Maudit Karma”. Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché est cependant celui que vous risquez de vous voir offrir (plusieurs fois) lorsque vous renoncez à la viande. Et, malgré le titre peu engageant, ce sera une bonne surprise. Car il y a des passages désopilants, de ceux qu’on a envie de lire à d’autres, qui vous font irrésistiblement éclater de rire en public. L’humour décalé de David Safier, son style original, son récit à la première personne … vous feront passer un moment détendu, très détendu, dans la peau d’une vache insoumise.

Militer permet de …

Militer permet de...

Plus de 50 (excellentes) raisons pour passer de l’indignation à l’action ! Et ça fait rudement du bien … Sandrine Delorme et Insolente Veggie ont réuni dans ce recueil d’une centaine de pages titré sobrement Militer permet de … des textes et des dessins réjouissants. Leur imagination et leur esprit, qui semblent n’avoir pas de limites, développent toutes les possibilités radieuses du militantisme. Bien entendu la cause est sérieuse et urgente. Ces deux activistes connues attestent cependant, avec beaucoup d’humour, que l’engagement militant permet aussi de s’ouvrir et de sourire.

Vegan Psycho

Vegan Psycho

Freeric est libre dans sa tête, Freeric Huginn se lache. Avec son style direct, sans fioritures, il nous offre le plat, végétal, de ses excentricités. Il y a en effet un mélange d’originalité, de cocasserie et d’impertinence dans son Vegan Psycho. Un livre qu’on lit différemment selon sa sensibilité et qui peut soulever le débat : pour ou contre ? Les véganes sont-ils psychotiques ou serait-ce ceux qui, tout en reconnaissant la souffrance des animaux qu’ils mangent, continuent à y enfoncer leur fourchette ?

Témoignages sur le Véganisme

Comment (et pourquoi) je suis devenue Végane

Comment (et pourquoi) je suis devenue végane

Comment (et pourquoi) je suis devenue Végane, c’est ce qu’on est souvent amené à expliquer lorsqu’on fait son “coming out”. Mais on n’a pas envie de justifier une évidence et la rhétorique peut nous manquer. L’ouvrage d’Eve Marie Gringas nous fournit les arguments utiles et est facile à lire car son chemin est le même que le nôtre. En outre, son métier de massothérapeute, qui a aiguisé son sens du toucher et préservé son attention aux réactions de la peau, la rend particulièrement sensible à la nécessité de concrétiser les exemples. Elle a approfondi sa réflexion par de nombreuses lectures et sources scientifiques qu’elle nous renseigne. Un must dans la bibliothèque d’un végane débutant ou confirmé.

Les vaches pleurent

Beaucoup d’agriculteurs aiment les animaux. C’est pourquoi, malgré la dépendance et les sacrifices que supposent le métier de leurs pères, ils reprennent l’exploitation familiale. Mais certains sont confrontés à un dilemme : ils ne voient plus les animaux dont ils s’occupent de la même manière. Jean-Marc Charrière a écrit un superbe livre, poignant et vibrant. Avec beaucoup d’humilité, il évoque ces étapes qui l’ont amené, dans les coulisses des élevages, à enfin discerner l’abominable réalité. Et nous le dit clairement : la sensibilité et la conscience n’y ont pas leur place.

La vie émotionnelle des animaux de la ferme

La Vie émotionnelle des animaux de la ferme

En 2011, Jeffrey M. Masson publiait “Le cochon qui chantait à la lune”. Comme d’autres spécialistes du comportement animal de cette décennie, il s’est intéressé à la “vie intérieure” des animaux et nous faisait part de ses découvertes. Ses recherches se sont portées plus particulièrement sur les animaux de ferme, ceux qui sont pour nous moins exotiques et dont nous pensons savoir l’essentiel. Mais la lecture de ce deuxième opus, La vie émotionnelle des animaux de la ferme, remet en question nos croyances. Le fossé établi entre les animaux qui ne sont pas nous et nous se rétrécit chaque jour. Sommes-nous occupés à évoluer ? Serait-ce “L’âge de l’empathie” ? (Franz de Waal)

Livres pour la jeunesse végane

A partir de 8 ans :

Tu savais pas ?

Le petit journal nature qui fait grandir ta culture, version papier ou téléchargée. 20 pages bien construites pour apprendre, désapprendre ou rebooter ses connaissances. Saviez-vous que l’ancêtre de la vache était l’auroch (disparu au XVIIème siècle), comme le loup est celui du chien ? Que les océans ont un rôle plus essentiel que les forêts dans la production de l’oxygène ? Que l’araignée n’est pas un insecte ? Que les pigeons ne sont pas idiots ? Que l’escargot hiberne et est aussi utile que le ver de terre pour fertiliser nos sols ? Une manière ludique de renouveller ou de rafraîchir des notions de base, à partager. Tu savais pas ? Edité en France, en collaboration avec les principales associations de défense animale

A partir de 10 ans :

Judith et Bizarre

Judith et Bizarre - Dès 10 ans

“ll ne leur manque que la parole …” et c’est bien là leur drame, car s’ils l’avaient, on pourrait les comprendre et ne plus ignorer leurs cris. Ce message, on peut le percevoir dans Judith et Bizarre, l’histoire chimérique d’une amitié entre un hybride veau/enfant raté et une courageuse petite fille. Dans ce récit tendre et poétique, Benoît Fichter laisse aussi entendre qu’il suffirait de peu, d’une petite erreur, d’un infime imprévu.

Veggie tendance vegan

Veggie tendance vegan

Dans cette classe de secondaire, l’arrivée de Mallory, végane engagée, slameuse et youtubeuse, bouleverse les codes. Son assurance, son aisance suscite intérêt, béguin, engouement, rivalité. Mais Mallory est au-dessus de tout cela : son combat la porte, ses actions l’affirment. Elle partage volontiers ses connaissances et ses lectures avec ceux qui le lui demandent. Mais quelles sont leurs réelles motivations ? Veggie tendance vegan, le dernier roman fiction de Charlotte Bousquet, auteur prolifique aux nombreuses distinctions, captivera les plus de 12 ans.

Sirius

Sirius

Sirius, c’est le nom d’une étoile, la plus étincelante après le soleil, vue de la terre. C’est aussi le nom d’un petit animal, sage car connecté à la Nature et réceptif à ses messages. Lui faire confiance et le suivre devient, pour les rares humains rescapés, le dernier moyen d’avancer et de rejoindre un endroit où tout peut mieux recommencer. L’épopée que nous raconte brillamment Stéphane Servant, maître du genre, sur un ton libre et non moralisateur, nous éveille et nous tient éveillé tard dans la nuit.

Le Visiteur

Le Visiteur

Boris Tzaprenko est un extraterrestre. La fantaisie et la prémonition qu’il déploie e.a. dans IL SERA … (tome I à VII), ZOLM (tome I à III), Regarde-moi dans les yeux et Le Visiteur (gratuits en ligne), n’en font pas moins un auteur sérieux car il titille en chacun la fibre de la mise à distance et donc de la réflexion, voire de la révélation. Dans Le Visiteur, ceux qui sont au-dessus de l’échelle ont des écailles changeant de couleur quand ils pleurent. Elles embrassent avec 40 doigts car elles ont quatre mains alors que ceux qu’elles exploitent n’en ont que deux et que visiblement, leurs jambes ne leur servent à rien. A découvrir !

8865

C’est une histoire toute simple, assez prévisible, mais dont on a hâte de connaître la fin. Une mère et sa fille regardent une vache dans les yeux et la rencontre a lieu. Comment continuer à vivre “normalement” quand on s’attache à un être vivant, qui vous accueille comme des amies ? Et puis, il y a le jour où on lui arrache son veau, sans se retourner, en faisant comme si on ne la voyait pas courir derrière la camionnette. Comment rentrer chez soi et refaire les mêmes gestes, les mêmes choix ? Après une période de malaise qui les feront réagir, pour Julia et Alice, cela va être, graduellement, profondément, impossible. 8865 de Dominique Legrand, cela pourrait être facilement notre histoire.

Respectons les animaux

Respectons les animaux reprend sur 80 pages colorées et récemment documentées (mars 2021) des arguments en faveur des animaux non humains. Mais l’approche d’Ola Woldanska-Płocinska est wellfariste et consiste donc seulement à inciter à respecter les lois, être moins cruels et moins meurtriers, principalement car il en est de l’intérêt de notre espèce. Bien sûr, c’est déjà ça (comme dit la chanson). Ce livre s’adresse aux enfants de 7 à 10 ans et pourrait être une base de discussion en famille ou un ouvrage de références scolaire.

Nos amis les animaux

Dans Nos amis les animaux, 32 pages joliment dessinées par Becca Hall, Matthieu Ricard, en collaboration avec le psychothérapeute américain Jason Gruhl, développe les thèmes de son Plaidoyer pour les animaux en s’adressant aux enfants. Il s’agit de comprendre que, comme le disait George Bernard Shaw: “Les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis.” Non, les aliments ne sont pas tous fabriqués en usine, comme des jouets. Fini l’obscurentisme ou l’obscurationnisme délibérés : donnons aux petits, avec les mots appropriés, le droit de savoir.

Les Bandes Dessinées

L’arche de Néo

L'Arche de Néo

Dans le titre déjà, il y a de l’astuce. Les héros de L’arche de Néo sont très représentatifs : un cochon, une vache, une poule, une brebis. Ils avaient une vie. Ils avaient des pensées, de la philosophie et de la fantaisie. Un jour, le déluge humain les rattrape : on veut en faire, comme il se pratique, de la viande de boucherie. Mais ils parviennent à s’enfuir. Quels obstacles rencontreront-ils sur le chemin de la survie, parsemé de rencontres et de réflexions profondes sur le monde et sur le sort qu’on veut leur imposer ? Les dessins sont soignés, le texte nuancé et bien ficelé. La Bd de Stéphane Betbeder et Paul Frichet se lit avec l’intense plaisir de se sentir choyé et respecté.

Les paupières des poissons

Les paupières de poissons

Admirables poissons : quelle diversité, quelle organisation, quelle vie et quelle intelligence dans les océans et jusqu’aux abîmes ! Il y a autant de réactions émotionnelles, de relations interpersonnelles, de différences entre espèces qu’en surface. Et nous l’ignorons, nous le méprisons au point que les poissons, on en parle non par par individus mais par tonnes. Pourtant dans leur Bd, sur le ton de l’humour, Fanny Vaucher (autrice et illustratrice) et Sébastien Moro (scientifique et éthologue) nous l’expliquent. Les paupières des poissons vous ouvrira les yeux sur la sensibilité et la réalité des poissons.

Les algues vertes, l’histoire interdite

Incroyable, unbelievable, mais totalement véridique hélas, preuves à l’appui … vous qui aimez les côtes bretonnes, ses embruns, ses marées, le foisonnement de la vie sur la plage, tant qu’il y en a, découvrez que les algues vertes, ce n’est pas naturel et que cela pourrait être évité. Mais pour cela il faudrait renoncer au jambon. Jambon - algues vertes, quel rapport ? La revue dessinée Les Algues vertes, l’histoire interdite d’ Inès Léraud (enquête) et de Pierre Van Hove (dessins) vous le démontre et explique comment les riverains, les journalistes, les sensibles et les éveillés ont été empêchés de s’exprimer. Véritablement incontournable et chaudement recommandé, pour s’élever, soi et contre, et participer en meilleure conscience.

Sea Shepherd

Quelle aventure ! Que de courage, de patience et de persévérance il faut pour affronter les dangers que représentent les hommes sur les océans ! Guillaume Mazurage, l’auteur de ce premier tome d’une série consacrée à l’admirable ONG Sea Shepherd, intitulé Milagro, nous donne envie de rejoindre l’équipage. Nous nous associons à ces jeunes héros car les dessins, les textes, nous les rendent proches. Et nous sommes fascinés par ce monde inconnu. Que savons-nous du vaquita ? Comment la pêche est-elle liée au milieu des narcotrafiquants ? C’est passionnant !

La tuerie

Avec ce titre, La tuerie, on s’attend à beaucoup de sang, un scénario à la Tarentino. Et il y en a car, comme le dit l’un des ouvriers de l’abattoir, les steaks ne poussent pas sur les arbres. Mais le rouge n’est pas la couleur dominante. La bd écrite par Laurent Galandon et illustrée par Nicolas Otero est une histoire humaine, sociale, politique. Les deux auteurs, engagés et confirmés, nous emportent dans un thriller sombre, où les sentiments et les ressentiments orientent les renversements de situation, nous laissant haletants et pensifs. Un travail de qualité : réfléchi, soigné et profond.

Les cerveaux de la ferme

Sébastien Moro et Layla Benabid s’amusent avec sérieux à nous faire découvrir les pouvoirs méconnus des animaux de la ferme. Ceux qu’on nomme les bêtes nous surpassent dans beaucoup de domaines. Il apparaît que leur destin n’est pas que de finir en bouchées car sinon, pourquoi seraient-ils si doués ? Le rythme enlevé, le ton complice des deux auteurs nous entraînent, souriants, dans Les cerveaux de la ferme, sur le chemin de l’humilité. Les allusions taquines et actuelles nous ramènent au réel. Un très bon moment de lecture et d’apprentissage !

Recettes Véganes Faciles

Cuisine Vegan petit budget

Cuisine vegan petit budget

Marie Laforêt, blogueuse culinaire connue, veut à travers ce nouvel ouvrage Cuisine Vegan petit budget rendre facile le passage à l’alimentation végétale. Plusieurs constats : les alternatives de produits industriels (ex. le lait végétal) sont souvent plus chers. Réaliser des plats de remplacement (ex : les steaks végétaux) peut demander de nombreux ingrédients, du temps et un équipement que tous n’ont pas forcément. Elle propose donc 90 recettes à partir d’ingrédients frais, locaux et saisonniers et réalise ce défi : 1 € max par portion, 30 min max de préparation et de cuisson, 5 ingrédients max utilisés (hors eau, huile, sel, poivre). Un beau livre à un prix raisonnable.

Le Guide vegan L214

Le guide vegan L214

Quelles que soient les raisons de notre envie de changement (la santé, les animaux, l’environnement, les humains …), le véganisme est le moyen simple et à portée de main. Mais comment ne pas se tromper ? Comment aborder avec sérénité cette autre façon de choisir ? Dans Le Guide Vegan L214, Catherine Derieux, inspirée du site Vegan Pratique (L214), nous affirme que Vivre mieux sans produits animaux, c’est facile. Ce bel ouvrage, délicieusement illustré, recèle d’informations stimulantes, qui structurent, démystifient, donnent des ailes.

Toujours plus de livres sur le véganisme

Nous espérons vous avoir donné envie de lire quelques livres traitant du véganisme à travers cette liste que ce soit pour avoir plus d’idées de recettes véganes, de l’inspiration pour en faire plus pour les animaux, en apprendre plus sur l’aspect nutritionnel du régime végétalien ou comment contribuer positivement à l’environnement.

N’hésitez pas à nous proposer d’autres livres sur le sujet que vous avez particulièrement aimés, en nous expliquant pourquoi et nous les ajouterons peut-être à la liste.

Bonne lecture !

APPRENEZ EN PLUS SUR LE VÉGANISME
En obtenant des informations gratuites dans votre boite mail.

Je m'appelle Thomas. Végan depuis 2014, je vous partage mes connaissances et astuces du quotidien pour vous aider dans votre transition vers un mode de vie plus éthique et sain.