Calculatrice Végane

Devenir végane est-ce vraiment une décision personnelle, comme on nous le dit souvent ? C'est certainement une décision que chacun d'entre nous doit prendre, mais ses conséquences vont bien au-delà de notre vie personnelle. Comme le prouve cette calculatrice végane, le nombre d'animaux et de ressources sauvés par chaque végane fait une différence.

Depuis combien de temps êtes-vous vegan ?

Nombre de jours
Nombre de mois
Nombre d'années
Vous avez sauvé :
🐄 
1 animal sauvé
🚰 
4,160 litres d'eau
🌳 
2.8 mètres carrés de forêt
🌾 
18.1kg de céréales
🏭 
9.1kg de CO2
💊 
0.02g d'antibiotiques

Comment utiliser la calculatrice végane ?

Pour saisir l'impact considérable d'un mode de vie végan, il suffit d'entrer le nombre d'années et de mois depuis lesquels vous êtes végan. La calculatrice végane vous indiquera alors combien de vies animales, d'eau, de céréales, d'empreinte de CO2, de forêts, d'excréments d'animaux et d'antibiotiques vous avez économisés depuis que vous êtes végane.

Quel est l'impact environnemental d'un régime végétalien ?

Un régime et un mode de vie végétalien nécessitent beaucoup moins de ressources comme les céréales, l'eau, le pétrole, les terres forestières, contribuent moins de CO2 à l'atmosphère et aucun animal n'est tué pour leur consommation.

Saviez-vous que l'élevage du bétail contribue davantage au réchauffement de la planète que les automobiles ?

Choisir de devenir végan est donc la meilleure chose que vous puissiez faire pour l'environnement.

Mais quel est le véritable impact environnemental de l'absence de viande ?

Combien les végans sauvent t'ils de ressources ?

Chaque jour, une personne qui suit un régime végétalien économise 4 164 litres d'eau, 18 kg de céréales, 3 m² de terres forestières, 9 kg de CO2 et une vie animale.

Comment cette estimation est-elle calculée ?

Le calculateur végane utilise des données provenant de:

Combien d'animaux les végans sauvent-ils ?

Il existe plusieurs estimations du nombre de vies animales épargnées par chaque personne qui suit un mode de vie végan. La méthode de base consiste à diviser le nombre d'animaux tués dans le monde, ou dans un groupe de pays, par le nombre total d'humains mangeant de la viande dans cette même région.

Estimer le nombre de vies animales sauvées par un végan n'est pas une tâche facile, c'est le moins que l'on puisse dire, et ce pour plusieurs raisons :

  • Les données sont souvent incomplètes, périmées ou partiellement publiées.
  • Il n'existe pas de données fiables sur le nombre de végans dans le monde.
  • La consommation de viande et de poisson varie d'un pays à l'autre et évolue rapidement, avec une augmentation rapide dans les pays en développement et une diminution lente et régulière dans les pays occidentaux.
  • L'estimation du nombre d'animaux marins tués est particulièrement difficile : ils sont comptés et rapportés en poids - et non en nombre d'individus.

Combien d'eau les vegans économisent-ils ?

Une personne moyenne aux États-Unis utilise plus de 1 500 000 litres d'eau douce par an (une combinaison des sous-fractions qui comprennent 90kg de viande par an - réparties entre 20kg de cochon, 26kg de vache, 46kg de poulet et de dinde en plus de 248 œufs et 279kg de produits laitiers), ce qui équivaut à économiser 4000 litres d'eau chaque jour.

L'eau est l'une des ressources les plus importantes dont nous disposons. Et elle est principalement consacrée à l'agriculture animale.

Aux États-Unis, alors que les ménages privés sont responsables de 5 % de la consommation d'eau, 55 % (11 fois plus !) de toute l'eau aux États-Unis est consommée par les industries de l'agriculture animale.

Les chiffres peuvent être choquants :

  • La production d'une livre de bœuf nécessite près de 9500l d'eau douce.
  • 1 litre de lait nécessite 5000 litres d'eau
  • 1800 litres d'eau sont nécessaires pour produire une seule livre d'œufs.

Pour obtenir un certain nombre de statistiques et de sources actualisées sur la quantité d'eau nécessaire au secteur de l'élevage, consultez la fiche d'information Cowspiracy. Pour ce calculateur végan, après avoir lu l'excellent rapport sur la consommation mondiale d'eau de Truth or Drought, j'ai décidé de suivre une estimation plus prudente (mais toujours aussi stupéfiante) du National Geographic : chaque végan économise 68 000 litres d'eau par mois.

Combien d'hectares de forêts les végans sauvent-ils ?

L'agriculture animale est également le principal responsable de la déforestation. Elle a besoin d'une quantité croissante de terres pour faire pousser des cultures OGM destinées à nourrir les animaux nécessaires à la production de viande, de produits laitiers et d'œufs.

Selon plusieurs sources, entre 1 et 2 acres de forêt tropicale sont détruits chaque seconde, principalement en Amazonie, et surtout pour les besoins de l'agriculture animale. Le chiffre estimé utilisé par ce calculateur végan est de 904 pieds carrés de forêt sauvés par un régime à base de plantes chaque mois.

Ce calcul s'effectue en multipliant les onces de chaque viande consommée quotidiennement par personne par le facteur de conversion alimentaire de chaque animal. Cela équivaut à une économie de 20kg de céréales par jour.

Les experts estiment que 80 000 acres de forêt tropicale sont défrichés chaque jour et que 80 000 autres sont dégradés, dont 70 à 91 % pour l'industrie de l'élevage.

Combien de céréales les végans économisent-ils ?

Selon Richard A. Oppenlander, un régime végétalien permet d'économiser 600kg de céréales chaque mois.

On estime qu'au moins 50 % de la production agricole mondiale est utilisée pour nourrir le bétail. Pour fournir la nourriture nécessaire à un régime américain standard, il faut 18 fois plus de terres que ce que requiert un régime à base de plantes.

Si l'on y réfléchit, cela n'a vraiment aucun sens. Dans de nombreuses régions pauvres, les cultures sont destinées à nourrir les animaux. Des milliers d'humains meurent de faim chaque année. Mais au lieu de nourrir ces personnes affamées, les céréales sont données aux animaux jusqu'à ce qu'ils soient suffisamment gras et envoyés à l'abattoir. Là, ils seront transformés en morceaux de viande et envoyés loin dans les pays riches, où les gens auront une dose supplémentaire de viande, bourrée de cholestérol, d'antibiotiques, d'hormones et d'autres toxines.

Alors que certains humains n'ont rien à manger et meurent, d'autres mangent trop et meurent. L'industrie de la viande, qui prend les récoltes des pauvres et les recouvre d'aliments malsains pour les riches, est l'image parfaite de cette folie.

Combien de gaz à effet de serre les végans économisent-ils ?

On estime que l'agriculture animale est responsable de 14,5 à 51 % de toutes les émissions de CO2. En outre, le bétail est responsable d'importantes émissions de méthane et d'oxyde nitreux, qui sont 86 et 296 fois plus nocifs pour l'atmosphère que le CO2.

Dans une estimation approximative, unifiant tous les gaz à effet de serre en une seule unité de CO2, ce calculateur végane utilise le chiffre de 272kg de CO2 économisées par un végane chaque mois.

Ce calcul est basé sur les indices de conversion alimentaire et la consommation moyenne de viande et de produits laitiers par an et par personne aux États-Unis.

Combien d'antibiotiques les végans économisent-ils ?

70 % des antibiotiques utilisés dans les pays occidentaux sont destinés au bétail. Près de 2/3 de ces antibiotiques sont également utilisés pour les humains. Cela tue 1 humain sur 10 000 chaque année en raison d'infections dues à des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Chaque mois, suivre un régime végétalien permet d'économiser environ 0,6 gramme d'antibiotiques destinés au bétail.

Ce que cette calculatrice végane ne compte pas

Les données ci-dessus ne sont que quelques-uns des chiffres qui illustrent le désastre causé par l'agriculture animale.

Mais malheureusement, ce n'est pas toute la réalité. L'immense souffrance infligée chaque jour à des millions d'animaux innocents et sans défense peut difficilement être calculée en chiffres. De même, la destruction quasi irréversible de la planète et les dommages causés à la santé humaine échappent aux statistiques.

Pour mettre un terme à cette folie, il existe une action simple et pacifique que nous pouvons tous entreprendre : éviter les produits d'origine animale et adopter un mode de vie végan.

Bien entendu, ce calculateur végan utilise des chiffres approximatifs, basés sur des estimations. Il est souvent difficile, voire impossible, de connaître les chiffres exacts.

Toutefois, si vous êtes intéressé par les sources et une explication plus détaillée de chaque catégorie de cette calculatrice végane, veuillez poursuivre votre lecture.

Combien de déchets l'agriculture animale produit-elle ?

Il s'agit en effet d'une question nauséabonde que très peu osent aborder. Rien qu'aux États-Unis, les animaux élevés pour l'alimentation créent 3 millions de kg d'excréments... chaque minute !

Vous pensez peut-être que ces excréments sont réutilisés comme fumier pour faire pousser des plantes. En réalité, la réutilisation de ces énormes quantités de déchets animaux nécessite beaucoup de ressources supplémentaires. C'est pourquoi la plupart des déchets d'élevage ne sont pas réutilisés. Compte tenu de la forte concentration d'antibiotiques et d'autres toxines dans les excréments du bétail, c'est une bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle est que la grande majorité des excréments produits par le bétail aux États-Unis est enfouie dans d'énormes réservoirs souterrains à travers le pays. C'est une véritable bombe à retardement et un charmant souvenir pour les générations futures...

Selon l'USDA, le bétail américain produit un peu plus d'une tonne de "matière sèche" par citoyen américain chaque année. Cela signifie que chaque mois, un végan économise 83kg de matières fécales animales.