Comment remplacer les produits laitiers ?

Comment remplacer les produits laitiers

On s’imagine souvent que l’exploitation des vaches laitières, des brebis et des chèvres, génère moins de souffrance que l’industrie de la viande. Il n’en est rien !

Le lait de ces mères est naturellement destiné à leurs petits. Pour le produire, on insémine les vaches laitières, par exemple, dès leur deuxième année et ensuite tous les 12 mois environ. Dès leur naissance, leurs nourrissons leur sont arrachés (d’où l’expression “pleurer comme un veau”) et connaîtront le même funeste destin ou seront élevés en batterie, castrés, écornés sans humanité, traités comme des marchandises, engraissés et abattus.

Les vaches laitières sont de plus en plus emprisonnées dans des fermes-usines, où elles sont maintenues en vie à grand renfort d’antibiotiques. Lorsque la quantité de lait qu’elles produisent est jugée insuffisante, elles sont envoyées à l’abattoir, soit vers l’âge de 5 ans.

Remplacer les produits laitiers quand on est végan, c’est facile. Il existe de nombreuses variétés de laits végétaux. Chacun peut y trouver son préféré et celui adapté à ses habitudes : pour le café, les céréales du petit déjeuner, les gratins, les glaces, les pâtisseries …

Cet article explore les différents ingrédients qui peuvent être utilisés comme substituts aux produits laitiers quand on est vegan.

1. Les laits végétaux

Les laits végétaux

Le lait de soja est le plus utilisé. Il convient pour toutes les préparations car son goût est assez neutre. Il peut être différent selon les marques.

Vous voulez en apprendre plus sur le soja ? Consultez notre article sur pour tout savoir sur le soja !

Le lait d’avoine est plus léger que le lait de soja. On peut l’assimiler au lait écrémé.

Le lait de riz a un goût légèrement sucré. Il est souvent associé à d’autres végétaux (riz-châtaignes, riz-noisettes, riz-épeautre, riz-amandes …) pour le rendre plus onctueux.

Découvrez toutes les variétés de laits végétaux, de plus en plus disponibles en magasins : lait d’amandes, de sarrasin, de noix de coco, de chanvre, de quinoa, d’orge ou de millet, ainsi que tous les savoureux mélanges proposés.

Par ailleurs, il est tout-à-fait possible de faire soi-même son lait végétal.

2. Les yaourts végétaux

De nombreuses marques proposent des yaourts à base de soja et se font concurrence pour proposer des mélanges aussi tentants les uns que les autres. C’est l’embarras du choix qui vous fera hésiter et certainement pas le goût, ni la sensation de fraîcheur et de légèreté qu’ils vous procureront.

Il est tout à fait possible de réaliser soi-même son yaourt au soja en yaourtière. Les ferments en poudre ou du yaourt au soja fermenté se trouvent dans le commerce.

3. Les crèmes végétales

C’est tellement facile de remplacer la crème traditionnelle en cuisine qu’il serait dommage de ne pas essayer les crèmes végétales et d’adopter celles qui nous conviennent. En plus, elles ont l’avantage de rester fraîches bien plus longtemps !

Là aussi, le choix ne manque pas. Il y en a en effet pour tous les goûts et usages : soja, amande, avoine, millet, coco, riz …

Pour obtenir une crềme épaisse, le tofu soyeux mixé est également une alternative.

Pour adoucir ou rendre crémeuses vos préparations (soupes, sauces, purées, fonds de tartes, desserts) pensez aussi aux crèmes d’oléagineux (amandes, noisettes, sésames, noix de cajou …).

4. Le beurre végétal

Non seulement pour leurs qualités nutritives mais aussi pour leurs goûts délicieux, les purées d’oléagineux (cacahuètes, amandes, noisettes, noix de cajou, sésame) vous feront vite renoncer au beurre pour vos tartines du matin. Votre organisme se réjouira également de ne plus devoir subir cette agression de gras. Pour la cuisson, l’huile d’olive, de pépins de raison ou celle d’arachide remplaceront efficacement et gustativement le beurre. L’huile de coco est également recommandée. Les margarines ne sont pas toutes entièrement végétales. Mieux vaut s’en assurer.

En pâtisserie, le beurre peut être également être remplacer par des huiles neutres (pépins de raisin, arachide, tournesol) ou, encore, par les crèmes d’oléagineux. .

5. Les fromages végétaux

Non, être vegan ne veut pas dire renoncer au fromage mais, outre les considérations sensibles, éviter l’excès de gras et l’ajout excessif de sel.

Il y a en effet de plus en plus d’excellents fromagers véganes et lorsqu’on les a repérés, on y revient. Les fromages végétaux sont de plus en plus présents à côté des fromages classiques dans les magasins. Les ventes en ligne ont également pris leur essor dans ce domaine qui connaît une véritable expansion.

Les noix de cajou, les amandes, les graines de lupin, le tofu … servent de bases à ces bonnes préparations de fromages. On peut aussi en réaliser à la maison.

La levure maltée constitue un substitut sain et apprécié à saupoudrer sur nos préparation : pâtes, potages, gratins. Le geste est le même … sans souffrance.

6. Les glaces végétales et les sorbets

Tous les parfums de glaces (chocolat, vanille, fraise, pistache, moka, …) se trouvent déjà dans le commerce et ce n’est que le commencement !

Les sorbets sont vegan lorsqu’ils sont préparés exclusivement avec les produits de base : fruits, eau et sucre. Dans l’industrie, il est possible que des protéines de lait ou des blancs d’oeuf soit ajoutés. Il est utile donc de vérifier les ingrédients ou mieux, de les préparer soi-même.

Arreter les produits laitiers - des alternatives veganes

On constate, c’est irréfutable, que la végétalisation de l’alimentation est de plus en plus visible et accessible. Au point que l’on peut se poser cette question : en arrivera-t’on à dire que ne pas être végan, c’est être réfractaire au changement, au mouvement, soit être ringard ? Bonne réflexion et en attendant, bon appétit !

APPRENEZ EN PLUS SUR LE VÉGANISME
En obtenant des informations gratuites dans votre boite mail.

Je m'appelle Thomas. Végan depuis 2014, je vous partage mes connaissances et astuces du quotidien pour vous aider dans votre transition vers un mode de vie plus éthique et sain.